Elle est la plus petite île de l’Archipel des Mascareignes, et celle qu’on nomme la «Cendrillon des Mascareignes» est naturelle et authentique.

L’île Rodrigues porte avec fierté son magnifique lagon, ses plages qui s’étirent le long de filaos, une île également volcanique que surplombe le Mont Limon à 390 m d’altitude, et un paysage de cultures en terrasse et de vallées. Ses traditions entre Afrique et Madagascar en font un lieu plein de charme, d’autant qu’ici la musique séga, la danse et la cuisine en sont des piliers infaillibles !
Car si la cuisine est un art de vivre, il suffit d’être à Rodrigues pour en être convaincu ! Ici la douceur de vivre se goûte en achards, carry, gratins et daubes, poissons crus, grillés ou mijotés – zourite en salade ou en rougail. Mangues, papayes et limons confits, ces petits citrons verts locaux, assaissonnent les salades et les plats. Et puis pour les becs sucrés, les desserts au coco, l’excellent miel local, la fameuse Tourte Rodriguaise à base de cannelle et de papaye confite, enchantent tous les palais.

Car sur cette île chaleureuse, chaque plat a sa tradition ou sa fête comme pour le poisson et sa très renommée “Fête de la pêche à la Senne», pêche ancestrale qu’on pratique sur des pirogues traditionnelles, avec de grands filets. L’autre pêche traditionnelle étant réservée aux femmes, c’est la pêche à l’ourite , pieds nus dans l’eau avec un harpon. Les zourites sont ensuite séchées sur des piquets en plein soleil. On peut apercevoir ces “piqueuses d’ourites» du côté de Port-Sud-Est. Question plages, on part à la découverte du Trou d’Argent en passant par une petite route goudronnée, suivi d’une marche sous les filaos ou par le littoral en longeant la plage depuis Pointe Coton.

Sans oublier les nombreux îlots qui parsèment le lagon, dont la réserve naturelle de l’Île aux Cocos peuplée d’oiseaux marins qu’on atteint en pirogue à voile. On se baigne entre Pointe Coton et Port Sud-Est, où alternent de longues plages et quelques petites criques bordées de falaises telles Anse Ali ou Anse Bouteille, certainement l’une des plus jolies plages de l’île, encastrée entre les rochers, avec au large ses spots de snorkelling. Un sport qui se pratique sur le spot de l’Aquarium à Cotton Bay pour les plus aguerris, les autres iront découvrir la beauté des fonds marins en famille du côté de Rivière Banane. Planche à voile et kite-surf ccomplètent ce tableau idyllique. Et si vous avez une âme de protecteur de l’environnement et de randonneur, direction la réserve François Leguat à Plaine Corail, un organisme soutenu par le WWF. Site de protection des tortues, l’endroit est vraiment magnifique car situé au fond de gorges avec ses grottes calcaires et sa valléee encaissée. On poursuit la balade vers la grotte de la Grande Caverne et son musée qui vous racontera l’histoire de l’île !